KineQuick présente… Marta

Marta

MartaJe travaille chez KineQuick depuis 2011 et durant les années ma fonction a évolué avec l’entreprise.

Avant de commencer mon travail à Houthalen, j’ai suivi une série de formations et j’ai travaillé à plusieurs endroits. Pour parler de moi, je veux d’abord parler de cette partie de ma vie.

Mon diplôme le plus élevé est le Master en Philosophie d’une université en Pologne. J’ai même commencé mes études de doctorat, mais à cause de mon petit ami néerlandais, nous avons dû réévaluer nos possibilités et j’ai déménagé en Belgique. Nous avons construit une maison ici et sommes heureux avec notre vie belge.

Par contre, venir en Belgique n’a pas toujours été facile car j’ai recommencé ma vie et je me sentais comme si je revenait à zéro: ne pas parler la langue (je connaisaît uniquement le polonais, français et anglais), ne pas avoir de famille ou d’amis près de soi, avoir des ambitions qui ne pouvaient plus être remplies, etc. J’ai appris le néerlandais principalement en regardant la télévision, ce qui n’est pas la pire façon pour apprendre à parler une langue, vu que la plupart des chaînes flamandes utilisent des sous-titres. Ensuite j’ai commencé à chercher du travail, ce qui n’était pas facile au début, et j’ai finalement trouvé quelque chose où je devrait parler avec des gens en polonais et en anglais.

Après cela, j’ai trouvé un meilleur travail à Malines: je pouvais utiliser toutes les langues que je connaissais et on m’a donné la première opportunité d’apprendre plus sur l’informatique. Ce travail m’a donné une base pour chercher des emplois encore meilleurs. J’ai atterri au port d’Anvers, où je suis restée pendant 2 ans et j’ai été témoin des pires embouteillages au monde. J’ai réussi à mettre de l’argent de côté durant cette période et je trouvais que c’était le moment pour retourner à l’école. Déjà avant cela, tout en travaillant à temps plein, j’ai continué mes études, j’ai reçu des certificats Microsoft et j’ai eu envie d’apprendre encore plus. Les études de Webdesigner me paraissaient être le bon pas suivant pour moi.

En m’inscrivant aux cours chez Syntra à Genk, j’ai commencé à avoir des problèmes aux yeux (vision floue) et j’ai commencé à perdre le sens dans mes mains et mes jambes. Au début, je pensais que les problèmes étaient le résultat de mes voyages de Lommel à Anvers tous les jours (oui, c’était épuisant). Je suis tombé malade et j’ai reçu un diagnostic de SEP. Je ne pouvais pas faire grand-chose à ce moment-là, donc j’ai décidé de terminer mes études et puis on verrait bien pour trouver du boulot.

Je n’avais toujours pas mon diplôme de webdesigner et je n’avais pas encore cherché activement de boulot (seulement mon profil sur le site web de la VDAB), quand j’ai reçu un e-mail d’Etienne m’invitant pour un entretien d’embauche.

Bien que je dialoguais avec moi-même si oui ou non, je ne devais mettre mon futur employeur au courant de ma maladie pendant notre première conversation. Pour être honnête, je ne pensais pas que j’obtiendrais le job, ce qui m’a probablement rendu plus détendu pendant l’entrevue et par conséquent j’ai probablement laissé une meilleure impression de moi.

Chez KineQuick, j’ai commencé en tant que Office Manager, qui impliquait toutes sortes de tâches, mais au fur et à mesure que le nombre de clients augmentait, le nombre de questions pour le helpdesk augmentaient également et ma fonction devenait Opérateur d’assistance.

C’était un travail plutôt stressant et la sclérose en plaques m’a forcé à ralentir et du coup j’aicommencer à travailler à temps partiel.

J’ai connu d’autres problèmes de santé et des rechutes, mais dans l’ensemble, je suis plutôt satisfaite de ma situation professionnelle.

Bien que ce ne soit pas toujours facile de m’avoir comme employé, je dois dire que mes patrons sont très compréhensifs et font le maximum possible.

J’écris maintenant le manuel pour KineQuick Connect et je fais des tests du logiciel. Je suis autorisée à le faire chez moi, ce que j’apprécie beaucoup!

 

Marta Czaja
Depuis 7 ans chez KineQuick

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *